All Posts By

Aurélie

Comment résister aux pulsions d'achat et dire adieu à l'achat compulsif
Consommation

Achat compulsif : comment résister à nos pulsions ?

L’achat compulsif est un véritable fléau dans notre société qui nous pousse, bien souvent malgré nous, à en vouloir toujours plus. Nous sommes fortement incités – le plus souvent inconsciemment – à acheter toujours plus de choses inutiles, à suivre aveuglément nos compulsions,  à voyager toujours plus loin et plus souvent, à accumuler jusqu’à devoir pousser les murs et à dépenser notre argent pour atténuer notre mal-être existentiel. Avez-vous déjà pensé à quoi ressemblerait votre vie si vous arriviez à mettre fin à cette addiction et que vous n’aviez plus besoin de tout cela pour être heureux ? Continue Reading

Comment désencombrer sa maison tout en s'amusant grâce au Minimalism Game
Minimalisme

Minimalism Game : comment conjuguer tri et plaisir

Le Minimalism Game ou MinsGame pour les intimes. Connaissez-vous ce mystérieux jeu ? Personnellement, j’ai découvert son existence et son concept sur d’autres blogs minimalistes. A la base, c’est un jeu inventé par les auteurs du blog The Minimalists, une référence dans le domaine du minimalisme. Pour la faire courte, c’est un jeu conçu par et pour les minimalistes. Il s’agit de faire du tri et de désencombrer sa maison tout en s’amusant. Et oui, vous avez bien lu, on peut ranger et y prendre du plaisir. Si vous avez envie de faire du vide dans votre maison et que vous voulez épurer votre intérieur au maximum, ce jeu est fait pour vous.

Quelles sont les règles du Minimalism Game ?

La règle est simple, il s’agit de faire du tri dans vos armoires et dans toutes les pièces de votre maison sur une période de 30 jours. Le premier jour, vous vous séparez d’un objet, le deuxième jour, ce sont deux objets qui prennent la porte, le troisième jour, trois, etc. et comme cela jusqu’au trentième jour. Cela vous parait peut être simple mais essayez et vous verrez. Les premiers jours se font les doigts dans le nez car on a tous des vieux stylos ou bibelots à moitié cassés qu’on hésitait à jeter. Mais le défi se complique au fur et à mesure et c’est ça le plus marrant. Ensuite, quand vous avez déterminé ce dont vous voulez vous séparer, il faut décider de la destination de ces objets. Allez jeter un œil à l’article sur les différentes destinations des objets inutiles, cela pourrait vous aider.

Avantages du MinsGame

Le fait de transformer le désencombrement en quelque chose de ludique et fun est à mon sens une super idée. En effet, la plupart d’entre nous considérons certainement le rangement et le tri comme des tâches qu’il FAUT faire, un peu comme les corvées du quotidien. Sauf que l’état d’esprit minimaliste est tout sauf une obligation. Etre minimaliste c’est notamment désencombrer parce que ça fait du bien au moral. Se séparer d’objets dont on ne se sert jamais, c’est se soulager d’un poids pour respirer et avancer plus facilement. Les objets nous aliènent et nous attachent, au passé notamment. Se détacher du passé, c’est aussi mieux vivre l’instant présent et construire plus sereinement son futur.

Marie, 32 ans, comptable :

Quand j’ai découvert le concept du Minimalism game, j’étais sceptique. Me débarrasser de plusieurs objets chaque jour du mois me paraissait une montagne moi qui suis nulle pour jeter et qui garde des tas de trucs au cas où ça pourrait me servir un jour. Et puis je me suis dit que j’allais quand même commencer, pour voir ce que ça donnait, et que j’arrêterais au bout de quelques jours si ça devenait trop compliqué. Finalement, je suis allée jusqu’au bout de ce défi et j’en étais la première surprise. En fait ce défi de tri a été thérapeutique pour moi et m’a fait un bien fou. Je me sens tellement légère et je pense même le refaire régulièrement, à chaque changement de saison par exemple. Cela rend le tri fun et drôle ! Je le conseille à tous les gens qui veulent se délester de leur bazar.

Inconvénients du MinsGame

Le Minsgame peut en rebuter certains par la quantité d’objets à désencombrer. En effet, si vous en sortez un le premier jour, deux le deuxième, etc., cela fait beaucoup à la fin du mois, 465 au bout de 30 jours pour être exact. En effet, ce chiffre peut faire peur et à juste titre ! Après c’est comme tout dans la vie, il ne s’agit pas d’appliquer bêtement les choses parce qu’on nous dit de le faire. Il faut faire preuve d’esprit critique et de créativité et adapter les choses à votre personnalité, votre style de vie, vos compétences et vos envies. Si un objet de plus chaque jour est trop difficile pour vous, fixez-vous un nombre d’objets acceptable et gardez le même tous les jours. Piochez les bonnes idées un peu partout et faites votre propre popote 😉

Michelle, 47 ans, 2 enfants :

J’ai découvert le minimalisme récemment et je ne me suis mise au désencombrement que depuis peu. Quand j’ai voulu faire mon Minsgame le mois dernier, j’ai été très rapidement confrontée à une difficulté. Je ne voulais pas faire sortir autant d’objets de ma maison. Je ne suis encore que débutante et je ne voulais pas me mettre trop de pression. Je veux prendre du plaisir et la seule façon pour moi de continuer le défi a été de ne désencombrer que deux objets par jour. C’est donc ce que j’ai fait et à la fin du mois, j’étais très fière de moi car je n’avais jamais réussi à faire autant de tri. Ma maison respire et moi aussi. J’ai hâte de recommencer !

A qui s’adresse le Minimalism Game ?

Le Minimalism Game s’adresse à toutes les personnes qui ont envie de faire du tri chez eux, qui se sentent oppressées par la quantité importante d’objets et de vêtements et qui ont envie de s’alléger. Comme les règles du MinsGame sont souples, même les débutants peuvent s’y mettre en adaptant le nombre d’objets à faire sortir tous les jours. Les personnes plus avancées y trouveront aussi leur bonheur car cela peut leur permettre d’aller un peu plus loin dans le désencombrement, tout en s’amusant. On peut aussi partager son défi en publiant chaque jour une photo sur les réseaux sociaux des objets dont on se sépare. Partager nos actions avec les autres permet de se booster les uns les autres.

Si vous hésitez encore à commencer le MinsGame, commencez par un objet par jour et voyez comment cela se passe. Il suffit parfois de commencer pour continuer et aller au bout de nos objectifs. Le premier pas est le plus important. Vous ne le regretterez pas !

Partagez cet article avec vos proches si vous pensez que le Minimalism Game pourrait leur plaire 😉

Crédit Photo: Dmitri Ratushny/ Colin Maynard

Quels sont les meilleurs livres sur le minimalisme et pour aller à l'essentiel
Minimalisme

5 lectures pour aller à l’essentiel

Parce qu’il n’est pas toujours simple de se lancer seul dans le tri de sa garde-robe ou le désencombrement de sa maison, il peut-être utile de se faire aider. Voici cinq lectures qui pourront vous donner un coup de pouce et vous aider à trouver les bons conseils et astuces pour faire le tri chez vous et ne garder que l’essentiel.

Continue Reading

Comment pratiquer le minimalisme en famille et savoir si le minimalisme est bon pour les enfants
Minimalisme

Minimalisme en famille : est-ce que c’est bon pour les enfants ?

Le minimalisme en famille est un sujet trop peu abordé sur la toile. C’est comme si le minimalisme était forcément une démarche d’adulte solo. Pourtant, des tas de gens s’intéressent de plus en plus au minimalisme et la plupart ont une famille. Doit-on imposer notre démarche minimaliste à notre famille ? Le minimalisme est-il bon pour les enfants ? Comment faire pour sensibiliser son conjoint et ses enfants au minimalisme ? Ce sont autant de questions qu’il faut se poser avant de se lancer dans l’aventure du minimalisme en famille. Continue Reading

Pourquoi posséder des objets nous rend heureux
Consommation

Posséder des objets : pourquoi ça nous rend heureux

Nous vivons dans une société de « consommation » où le fait de posséder des objets fait partie de la normalité. Il est vrai que notre société porte bien son nom car tout y est prétexte à la consommation. Noël, Pâques, la Saint Valentin, les anniversaires, les fêtes, les mariages et j’en passe. Comme vous le savez peut être, ce n’est pas le cas dans toutes les cultures. En effet, certaines populations vont privilégier les actes symboliques (versus l’achat d’objets) pour marquer les évènements importants de la vie. Continue Reading

Comment faire du tri dans ses relations
Epanouissement

Faire le tri dans ses relations : comment s’y prendre ?

Faire le tri dans ses relations fait partie intégrante du minimalisme et du désencombrement. Pourtant, on réduit souvent le désencombrement au monde du matériel. En effet, lorsqu’on pense au minimalisme on pense souvent au fait de se délester des objets et on oublie la sphère relationnelle. Pourtant avoir des relations épanouissantes, valorisantes et enrichissantes est très important pour être heureux et ressentir du plaisir à vivre. Continue Reading

Comment avoir une maison Feng Shui
Désencombrement

Feng Shui : Faites le grand ménage dans votre maison !

Le Feng Shui repose sur le principe que tout ce qui nous entoure relève d’une énergie universelle, le Chi. Cette énergie n’est pas mesurable et circule aussi bien dans notre environnement que dans notre corps et notre esprit. Le but du Feng Shui est de faire en sorte que ce souffle vital circule le mieux possible, en nous comme à l’extérieur. Plus sa circulation est fluide, plus notre état d’esprit sera positif et meilleure sera notre santé et notre vie personnelle et professionnelle. Il en est de même pour notre environnement et notamment nos intérieurs. Continue Reading

Quelle est la différence entre la simplicité volontaire et le minimalisme
Minimalisme

Simplicité volontaire et minimalisme

Il y a quelques temps, je suis tombée sur un forum qui parlait de simplicité volontaire. J’avais déjà entendu parler de ce concept mais je ne m’étais jamais réellement penchée dessus. Simplicité volontaire et minimalisme sont-ils deux concepts différents ? Sont-ils complémentaires ou opposés ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Depuis de nombreuses années, la culture dominante de la société est la consommation, et la publicité et le marketing en sont les piliers. Il est aujourd’hui difficile d’échapper à cette culture de l’achat compulsif et irraisonné, présente aussi bien dans les centres commerciaux que chez nous, dans nos salons, par le biais des pubs à la télévision. La simplicité volontaire et le minimalisme vont à l’encontre de cette culture en prônant la consommation modérée, utile et réfléchie comme mode de vie épanouissant, source d’accomplissement de soi et de bonheur. Continue Reading