Pourquoi vous devez tester maintenant la diète médiatique
Epanouissement

Avez-vous déjà testé la diète médiatique ?

Pendant de nombreuses années, je faisais partie de ces gens pour qui le journal télévisé est un rendez-vous quotidien à ne pas manquer. En effet, depuis toute petite, j’ai toujours regardé les informations télévisées avec mes parents et ma sœur, lors du diner du soir. Puis lorsque j’ai pris mon envol et que j’ai loué ma première chambre de bonne à Paris, je n’avais pas la télé donc la question ne se posait pas. Je ne regardais plus la télévision et ça ne me manquait pas plus que cela. J’avais mon ordinateur pour travailler et me divertir, et mes études et mon travail d’étudiante me prenaient beaucoup de temps.

Puis, lorsque quelques années plus tard j’ai emménagé avec mon mari, sa télévision a atterri dans notre salon mais je n’ai pas pour autant repris l’habitude de regarder les informations du soir. En faisant cette diète médiatique pendant ma vie d’étudiante, je me suis rendue compte que le journal télévisé était comme beaucoup d’autres choses, un indispensable qui ne l’était en réalité pas du tout. Finalement pourquoi regardons-nous les informations télévisées même si ce n’est pas réellement agréable ?

1. Je regarde les informations car c’est une tradition familiale

Ce n’est pas toujours facile de se détacher des conditionnements dans lesquels nous avons baigné étant plus jeunes. Cela nécessite une certaine remise en question vis à vis de nous-mêmes ainsi que vis à vis de notre éducation. De nombreuses personnes en grandissant ont tendance à idéaliser leurs parents et l’éducation qu’ils ont reçue, et éprouvent des difficultés à se montrer critique et à mettre de côté les choses qui ne leur conviennent pas. Pourtant devenir adulte c’est aussi pouvoir avoir un regard critique et objectif sur notre histoire afin d’évoluer, et cela ne veut pas forcément dire renier ce que l’on est et d’où l’on vient.

2. J’ai peur de rater des informations importantes

Ma mère a toujours accordé beaucoup d’importance au fait de regarder les infos TOUS les soirs, presque comme si sa vie en dépendait. En réalité, je pense qu’il était surtout important pour elle d’être au courant de tout ce qui se passait dans le monde afin d’être sûre de pouvoir suivre certaines conversations avec ses amis ou collègues. Lorsqu’on fait des choix qui vont à contre-courant de ce que la majorité des gens fait, il faut pouvoir assumer d’être potentiellement mal jugé par les autres, chose difficile lorsqu’on on n’a pas suffisamment confiance en soi.

Ne pas regarder les informations peut aussi être perçu comme un comportement égoïste et cela peut occasionner de la culpabilité. En effet, c’est très mal de ne pas s’intéresser à ce qu’il se passe dans le monde et cela fait de vous une mauvaise personne 😉 C’est un peu comme si seule notre petite vie était intéressante et que l’on n’avait rien à faire de ce qui pouvait arriver aux autres êtres vivants. On risque alors de passer pour quelqu’un d’égocentrique et sans cœur en plus d’être égoïste, la totale quoi 😉

3. Il faut se confronter à la réalité du monde

Souvent, l’image renvoyée par une personne qui fait une diète médiatique est celle de quelqu’un qui est dans un déni complet de ce qui se passe autour de lui, qui ne veut pas se confronter à la réalité du monde, des milliers d’horreurs perpétrées par les hommes sur d’autres hommes ou sur les animaux. En réalité, ce n’est pas parce qu’on ne regarde pas des horreurs à la télévision qu’on n’a pas conscience de toutes ces choses affreuses et qu’on les nie. Je n’ai jamais assisté à un meurtre et pourtant j’ai bien conscience que cela existe et n’ai aucun mal à me l’imaginer. Les personnes qui ne souhaitent pas s’infliger des images choquantes ne croient pas forcément vivre dans le monde des Bisounours.

4. Testez la diète médiatique

Me couper du journal télévisé ainsi que de la radio et des informations négatives qui y sont véhiculées m’a permis de diminuer les sources d’anxiété présentes dans ma vie. En effet, les évènements traumatisants, les catastrophes et les mauvaises nouvelles ont un fort impact sur notre humeur et notre état d’esprit, même si on ne s’en rend pas toujours compte. Ils stressent notre organisme malgré nous, et nous savons que le stress peut avoir un impact très négatif sur notre santé. Finalement limiter l’exposition à la négativité en général est un acte de bienveillance envers nous-même et il est très important de prendre soin de nous et de notre santé afin de vivre le plus longtemps possible en bonne santé.

Et vous, avez-vous déjà testé la diète médiatique ? 😉

Photo by Ryan McGuire

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply

13 Partages
Partagez9
Tweetez4
Email

Vous voulez vous simplifier la vie ? Recevez notre guide gratuit

x