Comment commencer le minimalisme
Minimalisme

Minimalisme : Le guide pour bien démarrer !

Dans mon cheminement vers le minimalisme, il y a une statistique qui m’a profondément marqué : 95% des personnes sur leur lit de mort regrettent de ne pas avoir fait ce qui était important pour elles dans leur vie. C’est ce qui ressort de l’étude réalisée par Bronnie Ware, une infirmière australienne qui a recueilli les témoignages de patients en soins palliatifs pendant plusieurs années.

Quand elle leur a demandé quels étaient les 5 plus grands regrets de leur vie, le regret le plus partagé par les personnes en fin de vie, c’est : « j’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je voulais, et pas de vivre la vie qu’on attendait de moi ».

A trop vouloir faire plaisir aux autres, beaucoup de gens s’oublient, mettent de côté leurs rêves, leurs projets et ne s’en rendent compte que lorsqu’il est trop tard…

Est-ce que vous qui me lisez en ce moment vous avez envie d’avoir ce genre de regrets à la fin de votre vie ?

J’imagine que non. Et ça tombe bien car l’objectif du minimalisme est justement de n’avoir AUCUN regret à la fin de notre vie. Car en tant que minimaliste, on a conscience que le temps file à toute vitesse et qu’une fois qu’il est écoulé, on ne le récupère jamais.

Alors quand on fait le choix d’un mode de vie minimaliste, on décide de ne plus perdre de temps avec des choses inutiles, on fait en sorte que chaque seconde de notre vie compte et on choisit de mener une vie qui a du sens. Et pour cela, il est nécessaire de faire du tri entre ce qui est important dans notre vie et ce qui ne l’est pas.

Qu’est-ce que le minimalisme ?

Le minimalisme est un mode de vie qui consiste à se débarrasser de tout ce qui est superflu dans notre vie pour ne garder que ce qui est essentiel à notre bonheur. En sachant bien évidement que ce qui vous est essentiel n’est pas forcément essentiel à votre voisin car nous sommes tous différents.

Et contrairement aux idées reçues, le minimalisme ne concerne pas que les objets. Quand on parle de minimalisme, il ne s’agit pas seulement de faire du tri dans les objets que vous avez chez vous. Il s’agit aussi de faire du tri dans vos activités ou encore dans vos relations. Le but étant de ne garder que ce qui apporte de la valeur à votre vie et de la joie dans votre quotidien.

Quel est l’intérêt du minimalisme ?

1. Le minimalisme vous permet d’avoir plus d’espace chez vous

Quand on pense au minimalisme, on pense souvent au fait de désencombrer sa maison pour avoir plus de place. En réalité, ce n’est que la partie visible de l’iceberg. Il y a plein d’autres avantages tout aussi intéressants que celui-ci – si ce n’est plus – mais ne boudons pas notre plaisir ! C’est vrai qu’avec moins de choses chez soi, on a vraiment un sentiment d’espace qui donne l’impression d’avoir une maison plus grande et c’est un sentiment très agréable au quotidien.

Sophie, 37 ans, mariée, 2 enfants

« Il y a 2 ans, mon mari et moi cherchions un nouveau logement car nous nous sentions un peu à l’étroit dans notre maison avec nos 2 enfants. Du coup, en vue du futur déménagement, je me suis mise à faire du tri dans nos affaires. Et je me suis très vite aperçue que plus je désencombrais, plus le sentiment d’oppression que je ressentais disparaissait.

Du coup, j’ai continué à faire du tri jusqu’au moment où j’ai réalisé que je ne voyais plus ma maison de la même manière. Avec moins de choses, j’ai commencé à me sentir mieux chez moi, plus détendue et surtout les pièces me paraissaient plus grandes. J’avais presque l’impression d’avoir une nouvelle maison. Du coup, je ne voyais plus l’intérêt de déménager. »

Exemple de maison minimaliste

2. Grâce au minimalisme, fini le sentiment d’être constamment débordé !

Ce que je vais vous dévoiler maintenant a été une révélation pour moi quand j’ai découvert le minimalisme. Alors lisez bien jusqu’au bout car c’est quelque chose dont on entend peu parler mais qui est pourtant fondamental.

De nombreuses études scientifiques ont démontré qu’avoir un grand nombre d’objets dans son champ visuel augmente grandement le stress et le sentiment d’être débordé. Ça c’est acquis, ça a été prouvé et vous le saviez sûrement bien avant que je vous le dise.

Mais ce qu’on ne vous dit pas c’est que chaque objet que vous avez chez vous vous envoie un message silencieux pour vous demander de faire quelque chose en rapport avec cet objet.

Par exemple, les casseroles qui trainent dans l’évier vous demandent de les nettoyer et de les ranger dans le placard de la cuisine. Les bibelots posés sur les étagères de votre salon vous demandent de les dépoussiérer. Et le manuel d’anglais rangé dans votre bibliothèque depuis 2 ans vous supplie de le lire depuis le temps que vous vous êtes promis d’apprendre l’anglais.

Et donc plus vous possédez d’objets dans votre maison, plus vous recevez de messages silencieux vous disant d’accomplir certaines tâches. Alors ces tâches sont parfois insignifiantes en soi mais quand elles sont mises bout à bout, cela représente une liste énorme de choses à faire et donc beaucoup de temps à accorder à tous ces objets. Et c’est comme ça que beaucoup de gens qui vivent dans une maison trop encombrée se sentent débordés avant même d’avoir commencé leur journée.

Le minimalisme permet vraiment de se simplifier la vie. Avec moins d’objets, fini le sentiment d’être débordé ! Vous n’avez plus tous ces messages silencieux qui vous obligent à faire des tâches que vous n’avez pas la moindre envie de faire. Vous avez enfin du temps pour vous et vous êtes libre d’en faire ce que vous voulez.

3. Parmi tous les avantages du minimalisme, celui-ci est sûrement le plus important !

Tous ceux qui goûtent aux joies du mode de vie minimaliste depuis plusieurs mois ou plusieurs années peuvent en témoigner : avec moins d’objets chez eux, ils passent beaucoup moins de temps à nettoyer et ranger leur maison.

En effet, moins vous avez de bibelots sur vos étagères, moins vous passez de temps à les dépoussiérer. De même, une surface dégagée est beaucoup plus rapide à nettoyer qu’une surface envahie d’objets et quand vous avez moins de meubles, l’aspirateur et la serpillère sont beaucoup plus faciles à passer car vous avez peu de choses à contourner.

Et donc tout ce temps que vous ne consacrez plus au ménage est disponible pour faire ce que vous voulez. Car oui, un des principaux avantages du minimalisme est d’avoir enfin du temps pour vous, pour faire les choses qui vous importent le plus dans la vie comme passer du temps de qualité avec vos proches, démarrer une activité qui vous fait envie depuis longtemps ou réaliser les projets qui vous tiennent le plus à cœur.

Quand vous commencez à désencombrer votre emploi du temps, vous avez également plus de temps pour faire ce que vous aimez vraiment.

Et quand vous ne perdez plus votre temps à entretenir des relations qui ne vous conviennent pas ou qui sont peu satisfaisantes, vous avez plus de temps pour passer des moments de qualité avec les personnes qui comptent vraiment.

Notre temps est vraiment ce que nous avons de plus précieux. Une fois qu’il est passé, il est perdu à jamais. Alors plutôt que de le gâcher inutilement, autant l’utiliser pour faire des choses qui ont du sens et qui comptent pour nous.

4. Le minimalisme permet d’avoir plus d’argent pour ce qui est important

Contrairement aux idées reçues, être minimaliste ce n’est pas être radin, ni économe. Ceux qui pensent cela ont souvent mal compris en quoi consiste le minimalisme. Comme l’explique Regina Wong dans son livre Faites de la place :

Ce qui s’avère être un défi de taille dans une société où la publicité est omniprésente et nous pousse sans cesse à acheter des choses qu’on ne voulait même pas au départ.

En choisissant de devenir minimaliste, vous arrêtez de vous faire manipuler par les marques qui vous font croire que vous serez plus heureux après avoir acheté tel ou tel produit. En adoptant un mode de vie minimaliste, vous développez des stratégies gagnantes pour arrêter de gaspiller votre argent dans des choses inutiles, ce qui fait que vous en avez plus pour ce qui est vraiment important pour vous.

Vous allez enfin pouvoir mettre de l’argent de côté pour ce voyage dont vous rêvez, vous remettre au sport pour rester en bonne santé et obtenir la silhouette de vos rêves, apprendre à jouer de cet instrument de musique qui vous fait tant envie, etc. En bref, vous allez enfin faire les choses qui vous ressemblent et mener la vie dont vous rêvez.

5. Etre minimaliste vous aide à vous libérer du passé et mieux profiter du présent

Beaucoup d’objets de notre passé nous retiennent par un fil invisible à une ancienne version de nous-même et entretiennent le sentiment de nostalgie, sentiment qui est souvent lié à la tristesse : « C’était mieux avant », « Comme mon enfance me manque », « Qu’est-ce que j’aimerais revenir en arrière pour revivre cette période de ma vie ».

La plupart du temps, le passé nous paraît mieux que le présent non pas parce qu’il est vraiment mieux mais parce qu’on l’idéalise. En effet, le cerveau ne retient bien souvent que le positif du passé et efface le négatif. Ce qui a pour conséquence de nous faire croire que c’était mieux avant. Parce que c’est confortable le passé, on sait ce qui est arrivé donc pas de mauvaise surprise, là ou le futur est plus angoissant car incertain.

Mais plus on est attaché au passé, moins on peut profiter de notre présent et c’est comme ça qu’on arrive à la fin de sa vie en ayant des regrets car on n’a jamais vraiment profité de notre vie, trop occupé à repenser au passé et à ressasser les mêmes vieilles histoires.

En vous délestant de certains objets de votre passé, vous vous sentirez plus léger et il vous sera surtout plus facile de vivre et de vous épanouir dans l’instant présent. Car que vous le vouliez ou non, il n’y a que le présent qui est réel puisque le passé n’existe plus et que le futur n’existe pas encore. Donc autant se focaliser sur le présent !

Pour devenir minimaliste, il est nécessaire de se débarrasser de tout ce qui est superflu dans notre vie pour ne garder que ce qui est essentiel à notre bonheur. Du coup, on arrête d’idéaliser le passé et on n’attend pas non plus la retraite pour profiter de la vie. Non, quand on est minimaliste, le bonheur se conjugue au présent !

6. Le minimalisme permet d’être plus heureux, tout simplement

Forcément, si vous ne gardez dans votre vie que ce qui vous rend heureux et vous fait du bien, cela va se répercuter sur votre niveau de bonheur et vous allez être plus heureux.

Imaginez un instant que vous avez chez vous uniquement des objets que vous appréciez vraiment de voir et d’utiliser au quotidien, que vous faites des activités qui vous font du bien, que vous avez des projets qui vous galvanisent et vous passionnent et que vous ne fréquentez plus que des gens bienveillants qui vous inspirent et vous apportent de la joie. Vous vous sentez comment ?

Plutôt bien, n’est-ce pas ? Eh bien, c’est précisément ce que le minimalisme vous permet de faire : désencombrer votre vie de tout ce qui est inutile pour ne garder que ce qui vous rend heureux au quotidien.

Maintenant que nous avons vu tout ce que le minimalisme peut vous apporter, je vais partager avec vous les conseils que j’aurais voulu avoir quand j’ai découvert le minimalisme. Ces conseils vous éviteront de faire les erreurs que font la majorité des gens qui décident de se lancer dans le minimalisme et ils vous permettront de démarrer sereinement votre chemin vers le minimalisme.

Minimalisme : par où commencer ?

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, le minimalisme ne se limite pas aux objets, il s’agit aussi de faire du tri dans ses activités ou encore dans ses relations.

Mais quand on se lance dans une démarche minimaliste, il est préférable de se focaliser sur les objets dans un premier temps. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il y a généralement moins d’affect quand on fait du tri dans ses objets que dans tout le reste. Du coup, c’est souvent plus simple !

1. Mon 1er conseil est probablement le plus important de tous pour devenir minimaliste

Depuis la création du blog, j’ai eu l’occasion d’accompagner plusieurs centaines de personnes dans le désencombrement de leur maison. Et au fil des ans, j’ai constaté que la majorité des gens qui se lancent dans le minimalisme commettent quasiment tous la même erreur. Cette erreur, c’est qu’ils minimisent l’importance de la motivation.

En effet, le désencombrement se fait assez facilement au début car ils sont très motivés. Puis très vite, ils réalisent que c’est plus difficile que prévu du fait qu’ils ont accumulé énormément de choses pendant des années, voire des dizaines d’années. Ils ont alors l’impression de se retrouver face à une montagne d’objets à trier et ils finissent par se décourager devant l’ampleur de la tâche.

En fait, désencombrer toute une maison demande beaucoup plus d’efforts que de faire du tri dans un meuble ou une pièce. Pour être sûr d’aller au bout du désencombrement, il faut avoir une forte motivation dès le départ.

Pour cela, vous devez trouver votre « pourquoi », c’est-à-dire les raisons profondes qui vous poussent à désencombrer votre maison, ce que désencombrer va vous permettre de faire de plus important dans votre vie.

C’est pour vous aider à trouver votre « pourquoi » que j’ai pris le temps de vous lister dans la première partie de cet article les 6 principaux avantages du minimalisme :

  • avoir plus de place
  • en finir avec le sentiment d’être stressé, débordé
  • avoir plus de temps pour vous
  • avoir plus d’argent pour ce qui compte vraiment
  • se libérer du passé et vivre dans l’instant présent
  • être plus heureux tout simplement

Le minimalisme a bien évidemment plein d’autres avantages mais vous pouvez déjà vous sonder avec ceux-là pour déterminer ce qui vous motive le plus.

Moi, par exemple, quand je me suis intéressé au mode de vie minimaliste, j’étais surtout motivé par le fait de me sentir bien chez moi car je me sentais stressé, oppressé par toutes ces choses autour de moi. J’avais vraiment l’impression d’étouffer dans ma propre maison. Et je me suis très vite rendu compte que plus je vidais mes placards, plus je faisais du tri et plus je me sentais bien. C’est vraiment ce qui m’a motivé au début.

Pour réussir à désencombrer votre maison, vous devez trouver la ou les raisons qui vous motivent le plus. C’est ce qui va vous aider à persévérer quand le désencombrement deviendra plus difficile. C’est ce qui fera que, contrairement à la majorité des gens qui abandonnent en cours de route, vous réussirez à atteindre votre objectif.

2. Pour faciliter le désencombrement, commencez par trier quelque chose de facile !

Maintenant que vous avez défini votre pourquoi et que vous êtes plus motivé que jamais, vous vous demandez sûrement par où commencer. Et c’est d’autant plus difficile de savoir par où commencer le désencombrement que pour la grande majorité d’entre nous, nous avons accumulé énormément d’objets depuis notre naissance.

Certains nous sont réellement utiles mais la plupart ne sont là que par défaut, soit parce qu’on les garde au cas où on en aurait besoin un jour, soit parce qu’ils ont une valeur sentimentale, soit parce qu’on ne sait pas trop quoi en faire. Peu importe la raison, le résultat est le même : tous ces objets encombrent inutilement notre maison et notre esprit. Pour s’alléger et retrouver une certaine tranquillité d’esprit, il faut donc commencer par faire du tri dans tous ces objets.

Et le meilleur moyen d’y arriver est de commencer par faire du tri dans quelque chose de facile. Cela vous permettra d’obtenir des résultats rapides et surtout de garder la motivation pour continuer à désencombrer le jour suivant.

C’est pour cela que je vous conseille de commencer par un meuble voire même une étagère. Une fois que vous aurez fait cela, vous pourrez poursuivre votre désencombrement en vous attaquant à quelque chose de plus difficile, comme une pièce entière par exemple.

C’est comme quand on fait du ski pour la première fois, on ne se lance pas directement sur une piste noire (très difficile). La plupart du temps, on démarre par une piste verte (facile) ou bleue (difficulté moyenne) – histoire d’apprendre les bases dans de bonnes conditions.

Pour le désencombrement, c’est la même chose. On commence par quelque chose de facile et ensuite on augmente la difficulté. Je vous garantis que si vous faites cela, ça fera une VRAIE différence dans votre désencombrement !

3. Occupez-vous de vos affaires !

Il y a une règle très importante à respecter dans le minimalisme : on ne touche pas aux affaires des autres !

A l’exception des très jeunes enfants qui ne peuvent pas décider pour eux-mêmes, chacun est propriétaire de ses affaires et, en cette qualité de propriétaire, a le droit de décider de ce qu’il souhaite en faire. Vous n’aimeriez certainement pas qu’on se permette de se débarrasser d’une partie de vos affaires donc ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse.

Désencombrer votre maison est avant tout votre désir, il est donc important de commencer par faire du tri dans vos propres affaires. Ainsi, vous montrez l’exemple aux membres de votre famille. Croyez-moi, vous vous rendrez vite compte que vos seules affaires sont amplement suffisantes pour commencer à désencombrer votre maison.

Et peut-être qu’en vous voyant désencombrer, ça leur donnera envie à eux aussi de faire du tri dans leurs affaires car ils verront combien trier vous fait du bien et vous aide à vous sentir plus épanoui.

Pour faciliter le désencombrement de votre maison, vous pouvez attribuer un espace à chacun pour que chaque membre de la famille puisse garder son bazar dans son coin sans empiéter sur l’espace des autres. Par exemple, une étagère pour les affaires de sport de votre conjoint, la chambre de vos enfants pour tous leurs jouets, etc. Ainsi, les membres de votre famille pourront garder leur « bazar » dans leur espace sans empiéter sur le vôtre et celui des pièces communes.

4. Une baisse de motivation dans votre désencombrement ? Voici la solution !

En fonction du degré d’encombrement de votre maison, faire du tri dans vos affaires va vous demander plus ou moins de temps. Du coup, il est important de garder votre motivation intacte durant tout le processus de désencombrement. Dans la première étape, je vous ai invité à définir votre pourquoi. Cette seule étape va déjà bien vous aider à vous lancer sereinement dans votre démarche minimaliste.

En plus de cela, voici quelques actions que vous pouvez facilement mettre en place pour rester motivé et réussir à désencombrer votre maison :

  • Nourrissez-vous de citations inspirantes sur le minimalisme

Sur notre page Facebook Une Vie Simple et Zen – Le blog du Minimalisme, vous trouverez tous les jours des citations pour vous inspirer et vous aider à passer à l’action. Aurélie et moi recevons tous les jours des messages de remerciement pour nos citations qui aident des milliers de personnes à avancer sur le chemin du minimalisme.

  • Une image vaut mieux que mille mots

Dans mon cas, je peux vous garantir que cela s’est vérifié à de multiples reprises. En effet, quand j’ai découvert le mode de vie minimaliste, je regardais régulièrement des photos d’intérieurs épurés, je m’imaginais dans le salon ou la chambre que je voyais sur la photo et j’avais instantanément un sentiment de bien-être. Cela me confortait dans l’idée que j’étais sur le bon chemin et que je devais poursuivre mes efforts pour faire du tri dans mes affaires. Mais ne me croyez pas sur parole. Essayez !

Et nul besoin d’acheter des magazines pour cela ! Sur Instagram, vous trouverez facilement des milliers de photos inspirantes pour vous motiver à désencombrer votre intérieur.

Compte Instagram Une Vie Simple et Zen qui parle de minimalisme

  • Prenez le temps de vraiment découvrir le minimalisme

Dans votre quête de simplicité, les livres comptent parmi vos meilleurs alliés. Beaucoup de gens témoignent de l’importance des livres dans leur cheminement vers le minimalisme.

J’ai moi-même été inspiré par de nombreux livres comme L’art de l’essentiel ou encore L’art de la simplicité de Dominique Loreau – pour ne citer qu’eux. Mais quand j’ai commencé à désencombrer mon intérieur, ce sont surtout les articles de blogs et les vidéos sur le minimalisme qui m’ont aidé à trouver des réponses à mes questions.

Me former constamment au minimalisme m’a vraiment permis de dépasser les difficultés, de rester motivé et surtout d’aller au bout du désencombrement de ma maison.

5. Adoptez cette règle de base du minimalisme !

C’est super de réussir à faire du tri dans ses affaires et de désencombrer sa maison mais si vous ne changez pas vos habitudes de consommation et que vous continuez à acheter des choses comme avant, vous allez tout le temps faire rentrer de nouveaux objets dans votre maison.

Vous risquez alors d’être condamné à faire du tri jusqu’à la fin de vos jours et vous ne pourrez jamais profiter de votre maison minimaliste, épurée et rangée et de tous les avantages que cela offre.

Un bon moyen d’éviter cela est de commencer à changer ses habitudes de consommation en adoptant la règle « un objet qui rentre = un objet qui sort ».

Cette règle très utile consiste à vous séparer immédiatement d’un ancien objet quand vous en achetez un nouveau. Alors bien évidemment, cette règle ne s’applique qu’à des objets de la même catégorie. Par exemple, si vous achetez un nouveau pull, il faut vous séparer d’un ancien pull et pas d’un pantalon.

Cette règle demande quelques efforts au début car on n’a pas l’habitude de fonctionner comme ça. Mais à force de l’appliquer, vous verrez que ça deviendra de plus en plus naturel et elle vous permettra vraiment de garder votre maison épurée dans la durée.

Dressing minimaliste avec peu de vetements

6. Le minimalisme est une formidable aventure à partager… sans modération

Ce n’est pas du tout obligatoire mais pourquoi ne pas partager cette aventure du minimalisme avec un de vos proches.

Le fait d’avoir quelqu’un à vos côtés, avec qui vous pouvez échanger, partager vos difficultés et vos réussites au quotidien accroît considérablement la probabilité que vous vous montriez persévérant. Et c’est également plus amusant de faire cela à deux !

Laurence, 43 ans, mariée, maman de 3 enfants

« Quand je me suis lancée dans le minimalisme, j’ai demandé à mon mari s’il voulait faire du tri avec moi mais je me suis très vite aperçue que l’idée ne l’enchantait pas plus que cela. Du coup, j’ai contacté ma belle-sœur avec qui je m’entends super bien et qui m’avait dit récemment qu’elle n’en pouvait plus du bazar qu’elle avait chez elle. Elle a tout de suite été enchantée par l’idée et surtout très touchée que je pense à elle pour démarrer cette aventure ensemble.

Dès la semaine suivante, on s’est lancées dans le désencombrement de nos maisons respectives. On s’appelait régulièrement, on s’envoyait des messages pour partager nos avancées. Ce n’était pas toujours facile mais le fait d’être à deux me motivait énormément. Avec le recul, je me rends compte qu’en plus d’avoir bien avancé dans le désencombrement de ma maison, cette expérience nous a aussi beaucoup rapprochées. »

Comme Laurence, vous pouvez envoyer un message ou simplement partager cet article avec un ou plusieurs de vos proches pour les inviter à démarrer l’aventure du minimalisme avec vous. C’est vraiment un super moyen de rester motivé tout au long du désencombrement de votre maison.

Voilà, vous avez maintenant toutes les clés pour débuter sereinement cette formidable aventure qu’est le minimalisme et commencer à désencombrer votre maison.

Et si comme moi, vous êtes persuadé qu’être un ami ou un proche génial, c’est aider ceux qu’on aime à être encore plus heureux dans leur vie, je vous invite à leur faire découvrir les joies du minimalisme en leur partageant cet article !

Crédits photos : Katarzyna Bialasiewicz, Karen Warfel, Milly Eaton, Daria Shevtsova, Tirachard Kumtanom, Yuri Manei

Article précédent

Vous Aimerez Aussi

16 Commentaires

  • Répondre Sophie

    Cet article est vraiment génial ! Avant de le lire, je n’avais pas la moindre idée de par où commencer le désencombrement de ma maison et maintenant je sais exactement quoi faire et je me sens motivée comme jamais. Merci infiniment Youri pour cet article!

  • Répondre Delphine

    Wow ! Article super inspirant et agréable à lire. Je partage!!

    • Répondre Youri

      Merci Delphine, je suis content que l’article te plaise !

  • Répondre Nathalie

    Bravo pour ce super article ! Je sens que ça va beaucoup m’aider à commencer le minimalisme. Un grand merci.

  • Répondre Camille

    Bonjour Youri !
    J’ai adoré cet article, c’est vraiment super intéressant. Les conseils donnés sont TOP, surtout ceux qui parlent de la motivation qui me fait souvent défaut. J’ai commencé à faire du tri il y a quelques mois de cela et ça me fait beaucoup de bien. Je continue grâce à vos articles qui me guident et me motivent.

    • Répondre Youri

      Hello Camille,
      Oui, la motivation est un élément à ne surtout pas négliger quand on se décide de se lancer dans le minimalisme. Trop de gens commencent à faire du tri puis arrêtent par manque de motivation. Ils reprennent quelques mois après et arrêtent à nouveau. Les conseils donnés dans cet article permettent justement de sortir de ce cercle vicieux qui s’étale souvent sur plusieurs années. A bientôt !

  • Répondre Nora

    Je viens tout juste de partager l’article pour demander qui veut se lancer dans l’aventure du minimalisme avec moi et déjà 2 réponses positives !! C’est vraiment une super idée de désencombrer à plusieurs pour se motiver. Merci beaucoup Youri 🙂

  • Répondre Béatrice

    Cela fait des mois que je n’avance plus dans le désencombrement de ma maison mais grâce à votre article, je sens une énergie en moi qui me pousse à reprendre mon tri, c’est incroyable. Merci du fond du coeur pour ce partage !

  • Répondre Elisa

    Excellent article qui m’inspire et que je m’empresse de partager. Merci Youri

  • Répondre Magalie

    Bonjour,
    C’est exactement l’article qu’il me fallait pour commencer à faire du tri dans mes affaires. Tout est super bien expliqué.
    J’ai vraiment hâte de commencer à me délester de toutes ces choses qui encombrent ma vie et qui m’empêchent d’avancer.
    Merci pour tout ce contenu inspirant que vous partagez!
    Belle journée

    • Répondre Youri

      Bonjour Magalie,
      Je suis vraiment content que l’article t’ait aidé.
      A très bientôt sur le blog !

  • Répondre leila

    Merci Youri ! Mon conseil préféré c’est « un objet qui entre = un objet qui sort ». C’est primordial selon moi.
    Je pense qu’il faut aussi de pas être trop pressé. J’ai personnellement fait un gros tri général de l’ensemble de mon appartement en peu de temps puis laissé une boite en carton bien en vu ou je continuais à me délester d’au moins 5 objets par semaine pendant des mois, sans rien acheter derrière. C’est ici l’effet cumulé. Aujourd’hui je suis satisfaite du résultat!

  • Répondre Mélanie

    Merci pour cet article. Je suis très engagés dans une démarche minimaliste depuis plus d’un an, mais je vis une baisse de régime en ce moment. Cet article est la « re motivation » dont j’avais besoin!

  • Répondre Corinne

    Bonjour Youri

    Fraîchement inscrite ce jour , je dévore vos articles , les vôtres , Youri et ceux d’Aurélie , et je me dis bon sang , mais c’est bien sûr ! Tout y est clair , évident , simple comme la vie et l’environnement qui va avec .
    Me voici reboostée pour reprendre le chemin de la zénitude . J’ai passé mont temps à osciller entre dénuement et trop plein de tout , je viens de découvrir la voie du milieu . Grand merci à vous 2 pour ce blog , ces articles et le petit livre qu’on peut télécharger gratuitement , une première marche bien pratique à gravir pour entamer mon ascension vers la liberté

  • Laisser un commentaire

    Vous voulez vous simplifier la vie ? Recevez notre guide gratuit

    x
    Copy link