Pourquoi il est important de parler des poils quand on est minimaliste
Beauté

Les poils : on en parle ?

Vous vous demandez peut-être ce que viennent faire les poils sur un blog qui traite du minimalisme, et pourtant cet article est au poil 😉 Vous avez raison de vous poser la question et la réponse est toute simple. En tant que minimalistes, notre temps est précieux et nous préférons l’utiliser à bon escient, en le passant par exemple avec des gens que l’on aime ou en faisant des activités qui ont du sens. Le temps fait partie des choses qui ne s’achètent pas et lorsqu’il passe, il ne revient jamais. Alors autant ne pas le gaspiller en faisant le ménage tous les jours pendant une heure ou en s’épilant tous les 4 matins.

Malgré le temps que cela prend et la douleur liée à certaines méthodes d’épilation, la plupart d’entre nous – et là je pense surtout aux femmes – ne pourrions même pas envisager de rester un mois sans s’épiler. En effet, nous avons tous des idées reçues et des préjugés sur les femmes qui ne s’épilent pas et qui sont poilues, idées qui ne sont pas forcément les mêmes lorsqu’on parle des hommes qui ne s’épilent pas.

1. Les poils, c’est sale

Les poils sous les aisselles des femmes sont souvent perçus comme un signe de saleté, un manque de soin ou une hygiène douteuse, par les hommes mais aussi par les femmes elles-mêmes. Certaines personnes perçoivent également les poils des hommes comme sales. Mais est-ce réellement pertinent d’associer pilosité et saleté ? En réalité une aisselle poilue ne transpire pas plus qu’une aisselle sans poils.

Par contre, l’odeur d’une aisselle pourvue de poils est plus forte car les poils retiennent davantage les odeurs. Celles-ci ne proviennent pas directement des poils mais plutôt de l’interaction entre la sueur produite par les glandes sudoripares et les bactéries se trouvant à la surface de la peau. Pour éliminer ces désagréments olfactifs, la seule solution est la douche quotidienne qui suffit à éliminer les odeurs de transpiration.

2. Les poils, ce n’est pas féminin

Les poils des femmes font souvent peur aux hommes, voire même les dégoûtent. Certains les perçoivent comme des tue-l‘amours, d’autres comme un signe de négligence. L’aisselle velue est perçue comme anti-féminine par rapport à une aisselle « lisse » et douce, plus séduisante. Pour beaucoup de femmes, s’épiler les aisselles est une façon de prendre soin d’elles, de révéler leur féminité et de plaire aux autres. En réalité, qu’est-ce que la féminité ? Une femme avec des aisselles poilues est-elle moins féminine qu’une autre?

La notion de féminité varie en fonction des époques et des cultures. Pour les femmes comme pour les hommes, le passage à l’âge adulte est marqué par l’apparition des poils. Une femme adulte est donc une femme avec des poils. Comment expliquer alors que le modèle esthétique dominant selon lequel les femmes doivent être épilées pour être séduisantes soit à ce point ancré dans l’inconscient collectif ?

3. Une femme sexy n’a pas de poils

Le rejet du poil est influencé par les magazines mais surtout par la pornographie où l ‘épilation intégrale s’est imposée, dictant ainsi une norme du corps féminin désirable pour les hommes. Cette norme, par effet de pression sur les femmes, a été intégrée par les femmes elles-mêmes. Les canons féminins actuels résident dans un idéal de peau douce, qui évoque la jeunesse et l’innocence. En effet, l‘épilation s’inscrit dans cette quête de la jeunesse éternelle : une femme sans poils, sans graisse et sans rides.

Le bannissement des poils est également intimement lié à l’industrie du rasage et de l’épilation. Les outils anti-poils se multiplient, tous plus performants les uns que les autres et de nouveaux concepts émergent comme les gels douche facilitant le rasage ou les crèmes freinant la repousse des poils. Cette « déforestation » du corps féminin, mais aussi du corps masculin devient une norme, malgré une tendance de plus en plus marquée du retour au naturel.

Et vous, êtes-vous pour ou contre les poils ?

Photo by Ryan McGuire

Article précédent Article suivant

Vous Aimerez Aussi

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

13 Partages
Partagez3
Tweetez10
Email

Vous voulez vous simplifier la vie ? Recevez notre guide gratuit

x