Je n'arrive pas à jeter et je garde tout : comment sortir de cette spirale infernale
Désencombrement

Je n’arrive pas à jeter : comment faire pour enfin y arriver ?

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes ont envie d’adopter un mode de vie minimaliste. Chacun a ses raisons mais il y a souvent derrière ce choix une envie de se simplifier la vie pour être plus zen au quotidien. A ce titre, le choix du nom de ce blog n’est pas un hasard 🙂 Pourtant, dès qu’il s’agit de se débarrasser des objets inutiles, beaucoup de gens me disent « c’est trop difficile de franchir le cap, je n’arrive pas à jeter et au final je garde tout » ou encore « chaque fois que j’essaie de faire du tri, impossible de jeter, je trouve toujours une bonne raison de ne pas le faire. »

Pour certaines personnes, c’est même pathologique. On parle alors de syllogomanie qui consiste à accumuler de manière compulsive des objets. Mais au final peu de gens sont vraiment concernés par cette maladie (environ 5% de la population). Pour la majorité des gens, il existe d’autres raisons qui expliquent cette difficulté à jeter les objets inutiles. Et si vous faites partie des gens qui ont du mal à jeter, cet article vous aidera à mieux comprendre ce qui vous en empêche et vous montrera aussi comment réussir à jeter plus facilement les objets inutiles.

1. Je n’arrive pas à jeter car j’ai peur d’en avoir besoin à l’avenir

Il arrive parfois qu’il soit difficile de jeter certains objets car on se dit qu’on pourrait en avoir besoin à l’avenir. En effet, il serait bête de jeter cette vieille bouilloire dont on ne se sert pas pour le moment pour être obligé d’en racheter une nouvelle dans quelques mois, voire quelques semaines. La garder pourrait nous éviter de nous retrouver sans bouilloire si la nouvelle nous lâche et nous ferait économiser le prix d’une bouilloire. C’est un raisonnement tout à fait légitime. Mais si vous raisonnez ainsi pour chaque objet dont vous ne vous servez plus, vous pouvez tout garder et ouvrir une boutique d’antiquités 😉

Pour savoir si vous devez jeter un objet, posez-vous les questions suivantes :

1.  Est-ce que je me sers de cet objet actuellement ?

–  Si oui, est-ce que je prends du plaisir à son utilisation ?

–  Si non, est-ce que je me suis servi de cet objet durant l’année écoulée ?

2.  Ai-je une alternative à l’utilisation de cet objet ?

3.  Aurai-je les moyens de me racheter cet objet dans plusieurs semaines ou mois s’il me manque vraiment ?

Ces 3 questions sont essentielles. Si vous ne prenez pas de plaisir à utiliser l’objet ou que vous ne vous en êtes pas servi dans l’année écoulée, séparez-vous en ! Le « au cas où ça pourrait servir un jour peut-être » n’a en réalité que peu de chances de se produire. Et si jamais cela se produit, dans 95% des cas vous trouverez une solution alternative à l’utilisation de cet objet. Reprenons l’exemple de la bouilloire. Si votre bouilloire vous lâche et que vous n’en n’avez pas d’autre, vous pourrez toujours faire bouillir votre eau à la casserole en attendant d’en racheter une.

En ce qui concerne le coût de l’objet si vous devez le racheter, fixez-vous une limite de prix. Personnellement, en dessous de 50€, je n’hésite pas à me débarrasser des objets inutiles. Pour une nouvelle bouilloire, comptez une trentaine d’euros. 30€ valent-ils la peine d’encombrer votre intérieur et votre esprit ?

2. Je n’arrive pas à jeter car c’est un cadeau !

Beaucoup de gens pensent que ça ne se fait pas de revendre ou jeter un cadeau.Click to Tweet

La conséquence de cette croyance est qu’il faut garder l’objet en question jusqu’à sa mort. Vous vous rendez compte ! Quelle plaie de garder cet horrible vase offert par belle-maman il y a deux ans et que vous vous sentez obligé de garder sur la table du salon pour ne pas la froisser quand elle vous rend visite 😛

Plus sérieusement, quand on regarde le nombre de reventes de cadeaux sur Leboncoin le lendemain de Noël, on se rend bien compte que ça se fait de revendre un cadeau. Et cette pratique est de plus en plus répandue au fil des ans. Et si vous trouvez ça brutal, je le comprends parfaitement car je suis passé par là. Mais dites-vous que celui qui vous a offert cet objet a fait de son mieux pour vous faire plaisir mais c’est quand même vous qui vivez dans votre maison, donc autant qu’elle soit à votre goût. A trop vouloir faire plaisir aux autres, on s’oublie et on est malheureux.

La satisfaction à faire plaisir aux autres est temporaire tandis que prendre soin de soi est un bienfait durable. Et si la culpabilité est trop forte, gardez l’objet quelques temps. Et quand vous vous sentirez légitime à vous en séparer, faites-le.

3. Je n’arrive pas à jeter car je me sens seul

Prenons l’exemple de Facebook pour illustrer ce qui se passe dans cette situation. Je vais sur Facebook car je ressens le besoin de créer du lien, de partager, de me « sentir connecté » aux autres. Mais paradoxalement en restant collé à mon smartphone ou en restant sur mon ordinateur chez moi, je m’isole des autres. On retrouve un mécanisme similaire avec les objets. En effet, accumuler des objets permet à certaines personnes de se sentir moins seules. Malheureusement, pour éviter de ressentir cette solitude, elles vont remplir leur maison d’objets et provoquer malgré elles ce qu’elles redoutaient.

La maison atteint un tel niveau d’encombrement qu’elles n’arrivent plus à mettre un pied devant l’autre et elles n’osent plus inviter chez elles, par peur du regard des autres. Si c’est votre cas, prenez conscience que les objets ne remplaceront jamais des êtres humains et commencez petit à petit à aller à la rencontre des personnes que vous aimez. Vous verrez qu’au bout de quelques temps, l’envie de jeter les objets inutiles vous viendra naturellement.

4. Je n’arrive pas à jeter car je ressens un vide

Même si la différence est subtile, le sentiment de vide est différent du sentiment de solitude. Dans le sentiment de solitude, ce sont les autres qui nous manquent. Pour le sentiment de vide, cela comprend le vide laissé par les autres mais aussi celui laissé par un travail, un lieu ou une étape de vie.

Ce sentiment se manifeste souvent lors des phases de deuil, de transition : déménagement, départ des enfants, divorce, licenciement, départ à la retraite, etc.

Toutes ces situations peuvent parfois laisser un profond sentiment de vide que la personne va chercher à combler en achetant des objets ou en conservant des objets du passé lui permettant de se souvenir de cette période révolue. L’objet vient ainsi combler un vide.

Si vous vous sentez concerné par cette situation, un travail de deuil peut être nécessaire. Pour avancer, commencez par en parler avec vos proches. Cela vous fera du bien. Et si vous voulez aller plus loin, rien ne vous empêche d’acheter un livre sur le sujet qui est à l’origine de ce sentiment de vide. Et si là encore ce n’est pas suffisant, faites-vous aider par un spécialiste afin de retrouver rapidement un sentiment de bien-être. Chemin faisant, il vous sera plus facile de vous séparer des objets dont vous n’avez plus besoin.

5. Je n’arrive pas à jeter car ça m’a coûté cher

Le prix élevé est souvent un obstacle à la décision de jeter les objets inutiles. Il y a quelques années, j’ai investi dans un home-cinéma. Puis Aurélie et moi avons déménagé et la disposition de notre nouveau salon ne convenait plus au home-cinéma. Mais je l’ai gardé, me disant que je pourrais le réutiliser à l’avenir (finalement il est resté à la cave pendant 3 ans). Et aussi un peu par orgueil car il m’a coûté cher et le jeter reviendrait à admettre que je me suis trompé.

Je n’avais pas suffisamment réfléchi avant de l’acheter. Il était beaucoup plus encombrant que je ne le pensais. J’avais l’impression d’avoir dépensé beaucoup d’argent pour rien et je m’en voulais. Si vous vous retrouvez dans cette situation, mettez votre ego de côté, admettez votre erreur et séparez-vous en ! Pour mon home cinema, j’ai finalement réussi à le revendre sur internet à un bon prix 😉

Merci de partager cet article si vous voulez aider vos proches à se débarrasser plus facilement des objets inutiles !

Photo by Ryan McGuire

Article précédent Article suivant

Vous Aimerez Aussi

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

120 Partages
Partagez105
Tweetez15
Email

Vous voulez vous simplifier la vie ? Recevez notre guide gratuit

x