Comment se simplifier la vie avec le livre L'art de la simplicité de Dominique Loreau
Minimalisme

L’art de la simplicité : Résumé du livre de Dominique Loreau

Dominique Loreau est une auteure française qui vit au Japon depuis de nombreuses années. C’est en visitant un jardin zen près de San Francisco, pendant ses études, que lui vient l’envie de découvrir le pays à l’origine de tant de beauté. Elle décide alors de se rendre au Japon dans le cadre d’un voyage d’études et tombe littéralement sous le charme du pays. Et c’est tout naturellement qu’elle décide de s’y installer. Elle y découvre une philosophie de vie zen qui la fascine et lui donne envie d’en apprendre davantage. Pendant près de dix ans, elle se forme à cet art de vivre zen qui l’amène à réaliser que moins on a, plus on se sent libre et épanoui.

A ce jour, elle a écrit de nombreux livres sur le minimalisme, le rangement, l’organisation ou encore la spiritualité dans le but d’aider un maximum de personnes à se simplifier la vie. L’art de la simplicité est le livre qui l’a fait connaître du grand public et c’est surtout le livre le plus vendu au monde de Dominique Loreau. Dans cet article, je vous fais un résumé du livre. Voyons ensemble les 8 idées phares de L’art de la simplicité de Dominique Loreau.

1. La société de consommation en nous poussant à acheter toujours plus de choses nous éloigne de l’essentiel

Pour Dominique Loreau, la simplicité est synonyme d’enrichissement. Mais il n’est pas toujours évident d’adopter un mode de vie plus simple ou minimaliste dans une société qui nous incite à consommer toujours plus. Nous vivons dans une société où le fait de posséder des objets est valorisé. Plus on a de choses et plus on est riche. La réalisation de soi passe nécessairement par le matérialisme à l’excès. On nous pousse à acheter toujours plus et on accumule des objets jusqu’à l’overdose. On s’attache à ces objets même s’ils ne nous sont plus utiles ou s’ils sont cassés. Et on en arrive même à se convaincre qu’ils peuvent encore nous servir à l’avenir. Qui ne s’est jamais dit « on ne va pas le jeter, on ne sait jamais, ça peut servir » ? Nous devenons esclaves des objets que nous possédons.

Dominique Loreau nous explique qu’on a de plus en plus de mal à faire la distinction entre ce qui est utile et ce qui ne l’est pas. On garde tout au cas où ! Un peu comme si les objets nous aidaient à nous définir en tant que personne, à dire aux autres qui nous sommes. Les médias font tout pour maintenir ce consumérisme à l’excès. Et tous ceux qui osent vivre plus simplement, avec plus de dépouillement, plus de frugalité sont pointés du doigt. Ils sont perçus comme des marginaux, des hérétiques qui vivent en marge de la société et ne savent pas vraiment jouir de tout ce que peut offrir la vie.

zzdzdzd

2. Le minimalisme ou l’art de vivre mieux avec moins

Dans L’art de la simplicité, Dominique Loreau nous invite à avancer sur le chemin du minimalisme à notre rythme. Elle rappelle que l’essence de l’être humain ne se trouve pas dans les objets qu’il possède. Et toute personne qui cherche à acquérir toujours plus d’objets se trompe de chemin pour accéder au bonheur. Quand on passe son temps à accumuler des objets, il se forme une brume qui obscurcit l’horizon. Le minimalisme, qui prône le « vivre mieux avec moins », permet de dissiper cette brume et de se focaliser sur ce qui est vraiment important. Le minimalisme permet ainsi de faire émerger ce qui est essentiel. Nos idées deviennent plus claires et nous prenons aussi des décisions plus facilement.

Dominique Loreau souligne l’importance de faire des listes pour accéder à plus de simplicité dans notre vie. Pour avancer sur le chemin du minimalisme et réussir à se simplifier la vie, il faut se poser des questions claires et précises telles que :

  • Qu’est-ce qui me complique la vie ?
  • Est-ce que ça en vaut la peine ?

Nous croyons être dépendants de tellement de choses au quotidien car nous sous-estimons notre capacité d’adaptation. Nous sommes beaucoup plus capables que nous le pensons de nous passer de tous ces objets modernes que nous avons chez nous.

A côté de ça, qui a vraiment besoin de vingt crèmes de jour différentes ? De trente paires de chaussures ? Nous sommes tellement habitués à voir tous ces objets chez nous que nous finissons par croire qu’ils nous sont indispensables. Mais si nous décidons maintenant de posséder moins de choses, nous commençons alors à apprécier davantage le peu de choses que nous possédons car nous les avons choisies avec soin.

Notre maison protège notre corps car c’est là qu’on le chérit, qu’on le soigne, qu’on le repose, qu’on le nourrit. L’intérieur de notre maison est beaucoup plus important qu’on ne le pense et c’est précisément pour cette raison qu’il faut l’épurer au maximum. Désencombrer sa maison permet de circuler plus facilement et on a un sentiment d’espace qui participe au sentiment de bien-être chez soi. Le choix des couleurs a aussi une grande importance puisque les couleurs douces conduisent à l’apaisement du corps et de l’esprit.

3. Pour Dominique Loreau, notre maison est un prolongement de nous-même

Notre intérieur est le reflet de qui nous sommes et aussi de notre manière de vivre. Négliger son intérieur, c’est se négliger soi-même. D’ailleurs, on se fait souvent une idée des gens que l’on fréquente quand on découvre l’endroit où ils vivent. Pour l’auteure, purifier son intérieur, c’est purifier son esprit. Un intérieur embelli facilite la détente et amène vers un embellissement de l’âme.

Se pose alors la question de ce qu’il faut garder et ce dont il faut se délester. De quoi avons-nous vraiment besoin dans notre maison ? Un lit pour dormir, une table pour manger, une salle de bain pour se laver et de quoi s’éclairer le soir. C’est le strict minimum mais il ne s’agit pas non plus de vivre comme un moine. Il est important d’ajouter quelques objets en plus pour embellir sa maison un minimum : un beau canapé, un beau tableau, un vase avec de jolies fleurs, etc.

Pour les objets plus personnels (vêtements, livres, etc.), Dominique Loreau considère que le tout devrait pouvoir tenir dans un, voire deux sacs de voyage maximum. Faire ce tri parmi nos objets nous pousse à choisir ce qui est vraiment essentiel à notre quotidien. Cela nous invite aussi à ne garder que des objets de qualité. La qualité de notre vie s’en trouvera alors grandement améliorée.

frfrf

4. Dans L’art de la simplicité, le temps est un élément précieux qui ne doit surtout pas être gaspillé

La vie est le bien le plus précieux que nous avons et nous disposons d’un temps limité pour en profiter. Le meilleur moyen de profiter  pleinement de notre vie est de vivre dans le présent car le passé n’existe plus et le futur n’existe pas encore. Beaucoup de gens se plaignent du fait de manquer de temps. Le problème, selon Dominique Loreau, vient du fait que nous passons trop de temps à nous concentrer sur des choses inutiles : ressasser le passé, s’inquiéter de l’avenir, etc. Nous ne contrôlons pas ces choses-là. Nous ne pouvons pas agir dessus donc ce sont des pensées non constructives.

A notre époque, il est mal vu de ne rien faire, on doit toujours être occupé à faire quelque chose. On cherche à s’occuper avec une multitude d’activités : regarder la télévision, faire du sport, de la cuisine, des loisirs en tous genres. On se cache derrière toutes ces activités pour ne pas avoir à trop penser et en faisant cela, on passe à côté de l’essentiel.

Il est parfois important de ne rien faire pour se reconnecter à soi-même et se détendre.Click to Tweet

Nous devons aussi nous créer des rituels qui nous font du bien : une séance de cinéma le jeudi soir, une sortie entre amis, un bain relaxant le soir en rentrant du travail, etc.

5. Il est important de changer notre rapport à l’argent 

Nous devons faire de l’argent notre esclave et non notre maître. Trop de gens se laissent diriger par l’argent en achetant des objets inutiles qui finissent dans un placard ou viennent encombrer leur maison. C’est une perte d’énergie et surtout du gaspillage. L’argent doit être utilisé à bon escient.

Pour Dominique Loreau, une bonne manière de se servir de l’argent est par exemple d’acheter des produits frais pour manger plus sainement. Une alimentation saine permet non seulement de prendre soin de son corps mais aussi de son esprit. Car bien manger fait partie des plaisirs de la vie et favorise notre bien-être.

6. Prendre soin de son corps est primordial pour Dominique Loreau

L’auteure insiste beaucoup sur l’importance de bien s’occuper de son corps. Prendre soin de son corps, c’est gagner en liberté. Si notre corps nous fait souffrir ou si certains mouvements quotidiens nous sont pénibles, nous ne sommes plus libres. Nous sommes alors esclaves de nous-mêmes.

Nous devons donc tout mettre en oeuvre pour rester en bonne santé le plus longtemps possible. Pour y arriver, l’auteure nous invite à faire de l’exercice, manger correctement et dormir suffisamment.

Dans cette partie du livre L’art de la simplicité, Dominique Loreau accorde une grande place à l’alimentation. Pour elle, il est important d’éviter l’alimentation industrielle. Il faut renouer avec le plaisir de cuisiner et prendre le temps de déguster les plats qu’on prépare. Pour apprécier ses plats, il est nécessaire de mâcher longtemps, de manger avec lenteur pour apprécier les saveurs de chaque aliment.

Elle invite aussi à jeûner de temps en temps pour :

  • Laver son organisme
  • Réapprendre ce qu’est la faim
  • Mieux ressentir son corps
  • Mieux contrôler ses pulsions alimentaires

Plus nous prenons soin de notre alimentation, plus nous nous sentons bien dans notre corps et dans notre esprit. Une bonne alimentation favorise ainsi le sentiment de bien-être au quotidien.

7. Prendre soin de son esprit est indispensable

Après avoir pris soin de l’intérieur de notre maison et de notre corps, nous pouvons enfin prendre soin de notre esprit. Cela n’est pas toujours facile à l’heure où les médias, la publicité, la télévision nous polluent l’esprit avec un trop plein d’informations. Chez la majorité des gens, cela génère du stress, des angoisses et tant d’autres émotions négatives. Dans L’art de la simplicité, Dominique Loreau nous invite à tout mettre en oeuvre pour lutter contre ce stress qui a un impact négatif sur notre santé. Voici quelques conseils anti-stress du livre :

  • Avoir une bonne alimentation
  • Manger en quantité raisonnable
  • Pratiquer un sport régulièrement
  • Marcher dans la nature
  • Ecouter de la musique
  • Prendre un bain
  • Dormir suffisamment
  • Etc.

Toutes ces choses sont simples à réaliser. Pourtant nous oublions souvent de les faire quand nous nous retrouvons en situation de stress. Nous restons focalisés sur nos problèmes, ce qui ne fait que les entretenir et nous empêche d’avancer. En pratiquant ces activités simples avec une pratique régulière de la méditation, nous pouvons accéder à une plus grande sérénité au quotidien.

8. L’art de la simplicité dans la relation aux autres

Dans notre société hyper-connectée, nous collectionnons les amis sur les réseaux sociaux et nous gardons contact avec des personnes que nous connaissons à peine. Par peur de passer pour une mauvaise personne, nous n’osons pas faire du tri dans nos relations alors même que certaines relations ne nous apportent rien. Nous ne parlons quasiment pas voire plus du tout à certaines personnes mais nous les gardons dans nos contacts. Entretenir des relations stériles sous le prétexte « qu’on se connait depuis longtemps » ne participe pas à notre bien-être, au contraire.

Nous devons privilégier la qualité plutôt que la quantité dans nos relations. Un dicton populaire dit que les véritables amitiés se comptent sur les doigts d’une main. Les véritables amis, quand on a envie de les voir, on trouve le temps de leur rendre visite et inversement. On a envie de passer du temps avec eux.

Donc si ce n’est pas le cas avec un de vos contacts, rompez cette relation. C’est justement en dépassant notre peur de froisser l’autre, en se détachant du regard des autres que nous nous sentons plus libres et épanouis dans notre vie.

Dominique Loreau insiste aussi sur la nécessité de prendre la responsabilité de notre bonheur. Faire dépendre notre bonheur des autres est le meilleur moyen d’être malheureux. Car quand ils ne réagissent pas comme on veut, on est souvent déçu. Moins on attend de choses des autres, moins on est déçu. Pour ce faire, il faut commencer par apprécier sa propre compagnie et ne surtout pas attendre que les autres nous apprécient. S’aimer soi-même est indispensable pour trouver le bonheur.

Mon avis sur L’art de la simplicité de Dominique Loreau

Dans ce livre, Dominique Loreau montre la voie à suivre pour se simplifier la vie et je dois avouer qu’elle y arrive plutôt bien. L’art de la simplicité parvient par je ne sais quel miracle à mettre dans le bon état d’esprit pour passer à l’action et faire du tri. Le manque de motivation disparaît comme par magie et on se prend à avoir envie de faire tout un tas de choses pour se simplifier la vie.

A côté de cela, il faut préciser que le livre s’adresse aux femmes et que si vous êtes un homme, il vous faudra faire du tri dans les conseils donnés. Ce qui est sûr, c’est que c’est un livre que je vous recommande chaudement ! Il y a plein de conseils à grapiller ici et là sans compter la motivation à faire du tri que me donne ce livre à chaque fois que je le relis !

Merci de partager cet article avec vos proches pour leur faire découvrir les meilleurs conseils de L’art de la simplicité de Dominique Loreau !

Crédit photo : Porapak Apichodilok / Tookapic / Andreas Breitling / Honey Kochphon Onshawee

Cliquez ici pour acheter ce livre sur Amazon

Article précédent Article suivant

Vous Aimerez Aussi

2 Commentaires

  • Répondre Nils Halbedel

    Bonjour Youri,

    Bravo pour cette article. J’ai beaucoup aimé la citation que tu cites : Purifier son intérieur, c’est purifier son esprit. Je suis tellement d’accord, cela fait plusieurs mois que j’ai changé d’état d’esprit et que j’essaie de simplifier le plus possible et de penser en terme de Moins Mais Mieux et je me sens beaucoup plus en paix.

    J’aime beaucoup votre thématique de blog et je pense que c’est vraiment nécessaire aujourd’hui, les gens se tournent de plus en plus vers la simplicité et la nouvelle génération réalise l’importance de prendre conscience de l’essentiel et des véritables valeurs de la vie.

    Merci pour ce résumé, peut être qu’à l’avenir je lirai le livre de Dominique Loreau mais j’ai déjà une bonne vision globale avec ton partage. Personnellement, j’ai lu le livre l’essentialisme de Greg McKeown qui est une véritable mine d’or 🙂 Je t’invite a le lire si tu veux (il n’existe que en anglais pour le moment).

    Bonne journée,

    Nils

    • Youri
      Répondre Youri

      Hello Nils,
      Je suis content que tu aies apprécié ce résumé de L’art de la simplicité de Dominique Loreau 🙂 Et bravo pour tout ce que tu mets en place pour te simplifier la vie ! Comme tu dis, c’est important de prendre conscience de ce qui est essentiel dans notre vie. C’est selon moi l’essence même du minimalisme. Et merci pour le livre que tu me conseilles, j’ai lu les commentaires sur Amazon, il a l’air vraiment intéressant !
      A bientôt 😉

    Laisser un commentaire

    116 Partages
    Partagez114
    Tweetez2
    Email

    Vous voulez vous simplifier la vie ? Recevez notre guide gratuit

    x